LE DOUX SUPPLICE a été créée à Nîmes, par Pierre Jean Bréaud, artiste associé à La Verrerie d’Alès - PNC Occitanie.

En 2015, la compagnie crée LE (DOUX) SUPPLICE DE LA PLANCHE, spectacle éponyme, produit par Le Collectif La Basse Cour.

En 2019, la compagnie crée EN ATTENDANT LE GRAND SOIR, spectacle à voir et à danser. Un bal particulier où l'on vient gouter au doux vertige de la danse. Développant des parallèles entre la danse et la voltige, considérant que tout cela n'est qu'une et même manière d'être ensemble.

La démarche artistique de la compagnie LE DOUX  SUPPLICE s’applique à mettre le corps en mouvement à travers une approche ludique de la technique acrobatique pour développer à l'extrême des situations de jeu. À partir d’improvisations gestuelles, la compagnie élabore une écriture chorégraphique qui prend son sens au fur et à mesure de son appropriation par l’interprète. La compagnie développe un langage artistique avant tout basé sur le plaisir du jeu et la présence que cela implique. Loin de se placer en maître mais en guidant les interprètes à développer le joueur qui est en eux.

Au-delà des projets au plateau, la compagnie développe un travail de territoire axé sur la pédagogie et la transmission (intervenants au sein de l’école de cirque Le Salto à Alès, interventions en milieu scolaire...). 

Plus largement la compagnie Le doux supplice travaille à la création d’un cadre d’expérimentations diverses pour interroger notre rapport au monde.

© 2018 Le doux supplice